• 1er album "Mon image et mes manières", sortie le 25/11/2016
    Précédent
    Suivant

Morphé

Bio

« Et si on profitait d'une mauvaise journée pour changer sa vie ? » Voilà ce qui a poussé Morphé à faire un album.

Morphé est surprenant. Plus que surprenant même. D’abord parce qu’avant d’être artiste, il exerce un tout autre métier. Il est médecin et travaille dans une clinique en Suisse (radiologue interventionnel, 15 ans d’études, excusez du peu) où il s’est installé avec sa famille. Ce sont ses parents qui l’ont poussé à choisir cette voie lorsqu’il était jeune.
A la même époque, Morphé passait son temps à faire des compilations sur des cassettes avec les chansons qu’il enregistrait à la radio, des créations à base de Chuck Berry et des Guns mais aussi de Téléphone. C’est d’ailleurs ce rock à la française qui l’a poussé à acheter sa première guitare folk à l’âge de 11 ans.
Autodidacte, il apprend à « gratouiller » mais se lasse vite de jouer les morceaux des autres et se lance dans la composition de ses propres titres. D’abord en anglais, il se trouve vite limité dans l’expression de ses émotions et décide de passer à la langue française.

Son nom de scène lui vient naturellement, c’est une contraction de son vrai nom : Morère Pierre-Henri. Mais cela fait aussi, obligatoirement, référence au personnage de la mythologie grecque. La ressemblance, il la trouve dans son envie de plonger le public dans un monde plus léger et apaisant, le monde de Morphé. Sa musique sera l’antichambre de la machine à rêver.

A 31 ans, il se décide à sauter le pas et se lance dans l’aventure My Major Company. Son objectif est simple : ne pas laisser ses chansons dans un tiroir toute sa vie. Grâce à un clip maison du titre « Le verre de vin » réalisé chez lui avec deux amies, il obtient le soutien de presque 1000 producteurs.
En 7 mois, il récolte la somme nécessaire pour enregistrer son album.
Vient ensuite un long travail d’écriture, de composition et de belles rencontres, notamment avec Arno Santamaria, révélé sur My Major Company lui aussi et propulsé par Rising Star sur M6, qui réalisera les 11 titres qui composent ce premier disque. De belles rencontres également avec les musiciens qui l’accompagnent en studio et qui apportent à ses chansons de nouvelles couleurs.

Morphé souhaitait que son album soit empreint de légèreté. Loin des artistes engagés il espère avant tout que sa musique puisse s’écouter facilement, sans trop de prises de tête. Influencé depuis toujours par le rock anglo-saxon (Dire Straits, Oasis, Stereophonics) mais aussi par des auteurs comme De Palmas ou Benjamin Biolay, c’est un mélange étonnant entre sonorités folk et chanson française que l’on découvre au fil de l’album.
Un album dont le thème récurrent reste clairement l’amour… Il est question de rencontres et de belles histoires avec « Laissons-les », de routine avec « Ta chaleur », de séparation dans « Je gomme » et de filiation avec « Elle et moi », qu’il a écrit pour son fils.
On y retrouve donc « Laissons-les », 1er extrait de l’album, qui n’est autre que le titre « Le verre de vin » grâce auquel Morphé a fait ses débuts. Comme un symbole, c’est ce titre qu’il a décidé de mettre en avant et de défendre, celui grâce auquel tout a commencé.

Cet album était donc un vrai défi. Parler de ruptures et de déceptions, ça il sait faire. En revanche, écrire des textes positifs et des mélodies joyeuses lui demande plus de réflexion et donc plus de temps… qui est rare pour celui qui mène une telle carrière professionnelle. Mais Morphé est un hyperactif qui vit sa vie à 300 à l’heure ! Résultat, un album qui navigue entre balades mélancoliques et chansons up aux mélodies entêtantes.

Une gueule d’ange aux yeux bleus azur, une tête plus que bien faite, une empathie jamais feinte et une guitare dans le coffre… Juste à côté du stéthoscope. Voici tout le portrait du surprenant Morphé.

Ses albums

Laissons-les
Laissons-les
28/10/2016
MON IMAGE ET MES MANIERES
MON IMAGE ET MES MANIERES
25/11/2016

Vidéos